Réflexologie Endonasale

Comment fonctionne la Réflexologie Endonasale?

Les millions de capteurs nerveux qui tapissent nos fosses nasales sont en relation directe avec notre cerveau limbique, le siège de nos émotions. Ainsi, une odeur agréable nous détend et génère des émotions positives alors qu’une odeur de fumée crée plus généralement un état de stress nous invitant à réagir. 

La tradition hindoue, qui accorde une grande importance au souffle et à l’énergie qu’il contient a compris depuis longtemps que chaque narine était sous l’influence de deux fonctions nerveuses complémentaires, régies par un rythme d’alternance. Là où le médecin ayurvédique ou le yogi parlent des courants d’énergie lunaire et solaire, respectivement nommés Ida et Pingala, la physiologie moderne évoque les systèmes orthosympathique et parasympathique. Ces deux branches nerveuses influencent constamment nos fonctions internes. Cette alternance se vérifie facilement lors d’un rhume quand une narine bouchée se libère d’un seul coup, obstruant presque aussitôt sa voisine. Chaque individu a son propre rythme et le changement s’opère en moyenne toutes les 90 minutes. Parfois l’alternance n’est pas équilibrée, l’ortho ou le parasympathique prédomine et des troubles apparaissent.  

Chez certains, les cycles font un grand écart et ce sont les deux branches qui sont en excès. On parle dans ce cas de dystonie neurovégétative, voire de cyclothymie. On souffre alors d’un trop plein d’énergie puis de fatigue ou d’euphorie suivie d’un sentiment de déprime. Pour équilibrer ces rythmes, l’insuffisance ou l’excès, certaines techniques d’hygiène nasale ou respiratoires, comme la respiration et la sympaticothérapie est très efficace. 

Les pieds ont leur réflexothérapie, le nez aussi. Il possède une zone de projection des organes de notre corps. La sympathicothérapie consiste à stimuler successivement ces zones dans les trois cornets des fosses nasales à l’aide de stylets métalliques. La stimulation permet d’agir à distance sur nos organes internes via les terminaisons nerveuses de la muqueuse nasale.

Le système nerveux se fait ainsi le véhicule de l’information. Il est étonnant de constater l’effet instantané de cette technique qu’on pourrait comparer à une réinitialisation d’un système informatique. Le nez se comporte comme une sorte de bouton « reset ». En effet, la muqueuse nasale est hyperactive. L’arrivée d’une tige métallique est parfaitement incongrue pour elle, ce qui provoque une sidération du système nerveux qui se remet immédiatement en ordre. Cette technique est sans douleur et sans risque. Elle est particulièrement indiquée en cas d’anxiété, d’angoisse, d’insomnies, de troubles sexuels, d’hypertension liée au stress, d’asthme, de spasmophilie, de troubles digestifs ou tout autre déséquilibre neurovégétatif.

 

Prenez rendez vous ici pour votre séance de soin 

Img 5377
Img 5303
Endonasale

Date de dernière mise à jour : 18/10/2020